BKeeper gant gardien fotball

EURO 2021 : Italie – Espagne (demi-finale)

demi finale euro 2021

L’Espagne d’un excellent Pedri en a une nouvelle fois fait les frais en demi-finale de l’Euro 2021 ce mardi face à l’Italie, qui s’est finalement imposée au terme de la séance de tirs au but à Wembley (1-1, 4 t.a.b. à 2). La Squadra Azzura affrontera l’Angleterre ou le Danemark, dimanche, en finale de l’Euro 2021.

Italie - Espagne : L'Italie s'invite en finale

demi finale euro 2021 Italie Espagne

Dominée, la Squadra Azzurra a su s’imposer aux tirs aux but face aux Espagnols, hier en demi-finale de l’Euro 2021. Le score était de 1-1 à l’issue du temps réglementaire.

Première mi-temps

Dès l’entrée de la rencontre, l’Italie se montre dangereuse via Barella. Le joueur de L’Inter s’offre une occasion intéressante après une très mauvaise sortie de Simon. Son tir est dévié sur le poteau mais est de toute façon en position de hors-jeu (4′). Une petite dizaine de minutes plus tard, la Roja répond via Oyarzabal mais le joueur de la Real Sociedad manque son contrôle alors qu’il est seul face à Donnarumma au point de penalty (13′).

Petit à petit, la Roja rentre réellement dans sa rencontre et fait tourner comme elle en a l’habitude. La domination ibérique est même très proche d’être récompensée via Dani Olmolorsque le joueur de Leipzig profite de plusieurs ballons contrés pour tenter sa chance dans le grand rectangle mais sa frappe est parfaitement déviée par Donnarumma (25′).

À quelques secondes de la mi-temps, la plus grosse occasion italienne donne des frissons dans le stade lorsqu’Insigne décale Emerson et que le joueur de Chelsea trouve la transversale sur une frappe puissante. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge à l’issue d’une première mi-temps décevante.

Deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, les Transalpins continue à souffrir, mais les Espagnols n’arrive pas à concrétiser leur domination sur les tentatives de Busquets (55e) et Oyarzabal (58e). Et comme souvent avec les Italiens, ça se paie cash. Alors qu’elle domine, l’Espagne se fait aspirer et, sur un contre, Chiesa donne l’avantage aux siens ‘une frappe enroulée magnifique à l’heure de jeu (1-0, 60e). Sonnée, la Roja passe tout près du KO sur une frappe à bout portant de Berardi bien repoussée par Simon (68e). Entre-temps, Luis Enrique fait entrer en jeu Alvaro Morata. Remplaçant au coup d’envoi et très critiqué depuis le début de l’Euro, le joueur de la Juventus prouve une nouvelle fois qu’il a un mental d’acier. Après un joli une-deux avec Olmo, c’est lui qui vient égaliser à dix minutes du terme (1-1, 80e).

Après les huitièmes et les quarts, l’Espagne dispute une troisième fois les prolongations. Les Azzurri pensent toutefois réaliser le hold-up parfait sur un but de renard de Berardi, mais le joueur de Sassuolo est logiquement signalé hors-jeu (110e). Finalement, c’est aux tirs au but que tout se décide.  Vainqueurs des Suisses à ce petit jeu en quart de finale de l’Euro 2021, les partenaires d’Alvaro Morata n’arrivent pas à s’imposer et s’inclinent 4 tirs au but à 2.

Zoom sur les gardiens du match

Gianluigi Donnarumma

Performance du jour : Le portier milanais n’a pas été énormément sollicité, mais a été présent pour repousser les occasions cadrées espagnoles, comme son arrêt sur la reprise d’Olmo (25e) ou ses sorties aériennes sur les nombreux centres espagnols. Le futur gardien du PSG a toutefois failli se faire avoir par un coup franc très bas d’Olmo (98e).

gardien de but Gianluigi Donnarumma

Unai Simón

Performance du jour : Le portier espagnol a été irréprochable dans sa lecture de trajectoire et dans l’anticipation (18e, 29e, 40e, 78e, 90e+2). Sinon, il a encore affiché une certaine fébrilité, à l’image de cette sortie incompréhensible qui aurait pu coûter cher à la Roja si les attaquants italiens n’avaient pas trop tergiversé (21e), ou encore dans certaines relances au pied. Tout heureux de voir sa transversale repousser un missile qu’il a effleuré d’Emerson juste avant la pause, il a été vigilant devant Berardi (68e, 80e). Il ne peut rien sur l’égalisation de Morata et n’aura pu arrêter qu’un tir au but italien, en vain.

Crédits photo : 

Photo Italie-Espagne : OnzeMondial /photo Donnarumma : Eurosport/ photo Unai Simón: Furia Liga

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn
L'environnement des gardiens de but
Résumé de la rencontre US Revel contre le PSG. Le portier revellois Cyril, nous révèle une information sur sa marque de gants. Le petit poucet a t-il réalisé l'exploit de battre Goliath ?
Quelques mois après son arrivée au Real, on pourrait presque oublier que Kepa remplace le meilleur gardien du monde ! Mais peut-il prendre sa place ?
Depuis son arrivée à Manchester United, André Onana multiplie les erreurs et coûte des victoires aux Reds Devils. Un bilan dramatique pour un gardien à 55 millions d'euros !
L'histoire du gardien de but de la sélection serbe et du Stade de Reims Predrag Rajkovic
Comment Jesper Hansen en est arrivé à attaquer Redbull en justice après un match contre Monaco => L'anecdote inédite ici
L'histoire du gardien de but David de Gea, portier de Manchester United. En plus, une anecdote inédite sur son transfert raté au Real Madrid !
Panier
;

Are you in the right place?

It seems you are located in the United States.

BKeeper - Spécialiste du poste de gardiens de but